Son projet :

"arrêter le césarisme par une mobilisation citoyenne : mettre hors jeu les chefs d’Etat qui, à l’image du nôtre, nous conduisent aveuglément au chaos et à la guerre de tous contre tous en servant une oligarchie financière dévoyée"

Comment fait-on pour mettre un chef d'Etat hors jeu ? A vous de le deviner. "par la mobilisation citoyenne", ça signifie probablement faire descendre ses adversaires dans la rue, crier leur haine, et ainsi monter les Français les uns contre les autres. Jacques Cheminade nous propose tout simplement "la guerre de tous contre tous" qu'il dit combattre.

"nettoyer les écuries d’Augias avec le principe de la loi Glass-Steagall : tarir la source de l’oligarchie en séparant banques de dépôt et de crédit d’une part et banque d’affaires de l’autre. Renflouer les établissements financiers responsables de la crise et livrer les victimes à une austérité destructrice, comme on le fait aujourd’hui, est moralement et politiquement suicidaire"

Cela ressemble à la proposition de François Hollande. Les placements purement financiers, permettent aux banques de crédit et de dépôt de lisser leur activité et d'amortir les chocs asymétriques, comme les décisions idéologiques et stupides prises par le gouvernement de Pierre Mauroy après mai 1981. Séparer les activités fragilisera les banques.

"équiper l’homme et la nature sous inspiration et contrôle publics : rétablir une économie physique au service de l’homme en substituant au système monétaire privatisé actuel un système de crédit public finançant de grands projets de développement mutuel. Refonder ainsi l’Europe en substituant une alliance des peuples pour le progrès à la banqueroute de l’eur"

Autrement dit, nationaliser le crédit. L'exemple du Crédit Lyonnais dans les années 80 nous montre à quel point une banque qui est gérée en fonction d'objectifs politique est encore plus malfaisante qu'une banque gérée en fonction de critères financiers.

"investir dans la créativité humaine : le critère doit être la densité de flux d’énergie et la production par être humain et par unité de surface. Sans ce critère, c’est une politique de dépopulation forcée et de guerre totale que nous imposera l’oligarchie, par nature attachée à un monde de ressources limitées"

Là, on est en pleine mythomanie à caractère paranoïaque. Sans autre commentaire.

"Céer une alliance de peuples suffisamment forte pour briser le garrot de l’oligarchie : par delà un monde atlantique qui détruit lui-même sa substance, il n’est d’autre choix qu’une alliance transpacifique et eurasiatique pour mettre en pièces l'empire de la City et de Wall Street"

Pour faire une alliance, il faut trouver des gens qui partagent cette vision. Mais qui s'alliera avec Cheminade ? Les Chinois ? Ils sont trop contents de faire du fric en prêtant leurs excédents commerciaux, réalisés sur le dos des occidentaux, à ces mêmes occidentaux. Qui d'autres ? Les pays du sud-est asiatiques qui survivent sous perfusion des Américains  ou ceux qui s'enfoncent dans leur pauvreté suite à des choix idéologiques proches de ceux de M. Cheminade ?

 Retour au sommaire