Monsieur Fillon a parlé de climat de guerre civile. Bien évidemment, les bobos du XVème arrondissement ne le ressentent pas. A leurs yeux, c'est juste pour détourner l'attention des "affaires" qui n'intéressent que les naIfs et les gens de gauche.
L'ennui, c'est que ce climat de guerre civile est une réalité pour beaucoup de Français.

135597-une-violences-urbaines-jpg_45427_660x281

source : Le Point

Les habitants de Nantes, en avril 2016, ont eu le sentiment d'être agressé et ont parlé de guerre civile : Témoignage sur youtube. Ce n'est pas M. Fillon qui en a parlé. Plusntard, en septembre, Alain Juppé parlait aussi de guerre civile (source : atlantico). Les émeutes à Bobigny, ce n'est pas Fillon qui leur a donné ce climat de guerre civile (voir la video de Français de souche). Même l'Express a parlé de limat de Guerre civile. Pourquoi taper sur Fillon ? Les voitures qui brûlent, la violence gratuite, ce n'est pas Fillon qui les a créées ! 

des-policiers-sont-postes-a-proximite-de-vehicules-incendies-le-28-octobre-2005-a-clichy-sous-bois_5451571

photo piquée à l'adresse : 

 http://by-jipp.blogspot.fr/2016/07/violences-urbaines-le-jour-dapres.html

et cela ne concerne pas que Paris. Grenoble, Varennes, Mâcon : c'est bien toute la France qui est concernée.

Madame Vallaut Belkacem, après avoir démolli le collège, se sent pousser des ailes. Elle veut mettre sa capacité destructrice au service des calomnies antii-Fillon. Quand on a atteint le niveau de nullité et d'incompétence qui est le sien, la moindre des choses, c'est d'avoir la décence de se taire et de se faire oublier ! C'est un prof de collège écœuré qui vous le dit. Celle-là, plus vite elle tombera dans l'oubli, et plus vite le moral des Français pourra remonter.

 

Retour au sommaire