Aujourd'hui, Emmanuel Davidenkopf, sur France info, nous a fait expliquer la différence entre ad hominem et ad personam :

Une argumentation ad hominem selon le ROBERT, est un argument dirigé contre la personne de l'adversaire. Si je caricature : vos arguments, je m'en fous, il est inutile de les examiner car vous êtes un con.

Ad personnam n'est pas cité dans mon ROBERT ni dans mon LAROUSSE. 

C'est étrange qu'ils aient parlé de cela juste après avoir parlé du "réchauffement climatique". Car les "climatosceptiques" ne font l'objet que d'attaques ad hominem ! 

Qui va "démonter" les travaux de Ribbes, qui établissent une corrélation de 95% entre la durée des tâches solaires et le température moyenne ? Il est tellement plus simple de dire que les "climatosceptiques" "nient" le réchauffement climatique (ce qui est faux : pour la pluypart ils nient son origine anthropique), qu'ils reçoivent de l'argent des "lobbies" du pétrole, qu'ils sont malhonnêtes...

Si Richard Lindzen, ancien chef du laboratoire de météorologie et de climatologie du prestigieux M.I.T dit que tout ça, c'est des conneries, mieux vaut nier ses compétences que chercher à démollir ses travaux : qui en aurait la capacité ?

Hier, j'ai entendu une "scientifique" dire que l'on ne pouvait pas comparer l'optimum médiéval et le réchauffement actuel, car, selon elle, l'optimum médiéval ne concernait que l'hémisphère nord. Flagrant délit de mensonge : il y a déjà 6 ans, je vous avait ressorti l'enregistrement de la calotte antactique qui portaient la trace de cet optimum médiéval (voir ici).

vostokHolocene

La période chaude semble un peu postérieure à l'optimum médiéval. Mais elle est là !

 

A l'approche de la COP21, on en plein délire catastrophiste. J'ai bien envie moi aussi de me livrer à des critiques ad hominem : les journalistes ne seraient-ils pas tous des pourris dont le seul objectif serait de vendre du papier ?

Retour au sommaire