Selon Najat Vallaud Belkacem, sur Europe 1, «le vrai problème qu'il y a aujourd'hui au collège, c'est que les collégiens s'ennuient». Visiblement Najat n'est jamais allée dans un collège, sauf en tant que ministre, avec une vision artificielle fabriquée par ses interlocuteurs choisi en fonction de leurs préjugés.

Non, le problème n'est pas là. Pourquoi quelques « collégiens s'ennuient» ? Ceux qui s'ennuient sont les victimes de l'école primaire, ceux qui n'ont pas compris ce qu'est le travail. Car à force de chercher à rendre l'École moins difficile, plus «ludique», on a oublié de leur donner le goût de l'effort, qu'il soit physique ou intellectuel. Et arrivé au collège, quand il faut passer à la marche supérieure, ils baissent les bras. Et là, effectivement, ils s'ennuient.

Puisque nos élèves ne sont plus capables de suivre une scolarité normale à cause de l'allègement de l'École primaire, Najat va maintenant alléger le collège pour que, demain, ils deviennent inadaptés au Lycée ? Puis on allègera un peu plus encore les programmes du Lycée pour que demain on ait des jeunes inadaptés au rythme de la fac ? Jusqu'où ira-t-on dans la démolition des valeurs essentielles qui permettent à l'être humain de se construire ?

Je n'ai pas une virgule à changer à ce que j'écrivais il y a plus de deux ans : C'est au sein de la haute administration de l'Éducation nationale que se trouve le problème.

Retour au sommaire