Appel à la haine . Il n'y a pas d'expression plus juste. Aujourd'hui, vers 13h40, sur France info, une sociologue dont je tairai le nom, se permet de faire l'amalgame entre l'extrême-droite et l'islamisme.

À l'heure où on devrait parler d'union nationale, à l'heure où on devrait communier dans la réprobation des crimes lâches commis par les islamistes, cette bonne-femme appelle à la haine envers ceux qui, les premiers, ont vu venir le danger.

Quand l'extrême-droite tirait la sonette d'alarme face aux dangers liés à une incomplète intégration de certains immigrés, on n'a rien fait pour résoudre le problème, on a traité ses responsables de racistes. Aujourd'hui, cette minable sociologue se permet de les insulter à travers une comparaison impertinente !

Depuis plus de 20 ans, ni l'extrême-doite ni l'extrême-gauche n'ont tué personne en France, sauf par accident, dans le cadre de bagarres entre gens aussi violents d'un côté que de l'autre. Je condamne la violence verbale de Mélenchon comme je condamnais la violence verbale de Jean-Marie Le Pen. Comme je condamne la violence verbale habituelle de Charlie-Hebdo.

Mais ce n'est que de la violence verbale.

A l'inverse, la violence politique, de la part des islamistes, n'est pas que verbale. C'est de la violence intentionnelle, physique, avec à la clé l'intention de tuer. Rue des Rosiers, Khaled Kelkal, le gang des barbares, Mohamed Merah, l'attentat contre Charlie Hebdo, celui contre le super-marché Kasher, les horreurs quotidiennes en Syrie auxquelles participent des islamistes français, tout cela dure depuis trop longtemps, et notre petite sociologue stupide semble ne pas s'en rendre compte.

Je veux bien admettre que l'Islam est une religion de paix. Je le vois quotidiennement autour de moi : les Musulmans que je rencontre dans la rue, dans mon travail, parmi mes amis, sont des gens pacifiques. Mais taire une vérité sous prétexte de ne pas "stigmatiser" une population est malsain.

C'est à cause de l'islamisme qu'on a inventé le plan vigipirate, c'est contre l'islamisme qu'on le réactive périodiquement. Ce n'est pas l'extrême droite française qui est à l'origine de l'islamisme, mais bien la peur de l'islamisme qui donne des ailes et des adhérents à l'extrême droite ! L'attitude de notre elisabête sociologue est du même niveau d'ineptie que la décision d'écarter le Front National de l'organisation de la manif de cet après-midi.

2015 01 Hollande !

 Retour au sommaire