Ce n'est pas moi qui le dit (enfin, si, un peu, comme ici, , ou ailleurs), c'est le grand patron d'une chaine de grande distribution (voir ici, par exemple).

"Les produits des filières agroalimentaires et des PME sont mis à contribution, en marge ou en prix", a-t-il poursuivi avant de dénoncer "un rapport de force et une loi qui poussent à ce déséquilibre" à la défaveur des producteurs. D'autant plus qu' "aujourd'hui toute baisse des prix n'est pas compensée par une hausse des volumes", a-t-il fait valoir.

"On va payer cela cher en matière de fermetures d'entreprises et de destructions d'emplois" a-t-il déclaré sur BFM Business.

 

Merci Monsieur Serge Papin. Voir mon analyse confirmée par un homme qui connaît parfaitement le système m'honore. Je suis même très fier d'avoir eu dix ans d'avance sur un homme de votre qualité !


 Retour au sommaire