Comme promis, je me suis amusé à décortiquer le programme du FN. Je n'ai pas fini !

Sur les thèmes proposés, j'ai commencé à en regarder un : l'Autorité de l'État. Je n'ai examiné que les chapitres Défense, État fort, Fonction publique, Immigration, Justice.

 

AUTORITÉ DE L'ÉTAT : DÉFENSE

Dans le domaine de la Défense, les propositions du Front National me semblent très réalistes et très logiques.

Globalement, les propositions du FN sont favorables à une remontée en puissance de notre effort en matière de défense. La Défense étant devenue, depuis 1981, la variable d'ajustement du Budget de l'État, je ne peux que partager la volonté du FN en la matière.

Remonter le budget, rebâtir une filière industrielle de défense, tout en favorisant les coopérations industrielles qui permettent d'en réduire le coût : comment pourrais-je être contre ?

Mettre le paquet sur la protection des DOM-TOM, dans un monde en perpétuelle évolution, cela me semble très pertinent. Avancer dans le domaine aérospatial, se donner les moyens d'une défense moderne et orientée tous azimuth : rien à dire. C'est du gaullisme à l'état pur.

AUTORITÉ DE L'ÉTAT : UN ÉTAT FORT

Dans ce domaine là, s'il y a quelques propositions qui me plaisent bien, (comme : «Conditionner le crédit impôt recherche (3,2 milliards d’euros par an de dépenses fiscales) au maintien intégral par l’entreprise bénéficiaire de cette mesure des centres de recherche et développement en France»), je trouve que le FN montre souvent dans ce chapitre un visage extrèmement dirigiste qui me fait plutôt peur, et qu'il se permet des propositions démagogiques inutiles.

Je cite : «Tous les bâtiments publics de France, qu’il s’agisse des administrations centrales ou locales, devront en permanence porter le drapeau français. Le drapeau de l’Union européenne ne sera plus autorisé»
Démagogie inutile. Au delà du symbole, cela traduit une haine aveugle de l'Europe. Si je critique l'Europe telle qu'on nous l'impose, la construction européenne peut être créatrice de richesse et elle est déjà facteur de paix à l'intérieur de ses frontières. Je veux une autre Europe, mais je veux l'Europe !

Je cite : «Mise en place d’une Planification Stratégique de la Réindustralisation directement rattachée au Premier ministre, associant établissements universitaires et grandes écoles, filières industrielles et représentants de l’Etat. Elle organisera la réindustralisation de la France. Cette politique se fera parallèlement à la mise en place de protections raisonnables aux frontières face à la concurrence internationale déloyale (droits de douane ciblés et quotas d’importation)»
Le «Plan» n'est pas une mauvaise chose en soi. Cependant, ici, il semble qu'on parle d'une vision très dirigiste, qui me rappelle lourdement la vision collectiviste qui a ruiné les pays de l'est.

Je cite : «Baisse de 2% des dotations de l’Etat aux conseils généraux et conseils régionaux, assortie d’une interdiction législative d’augmenter les impôts locaux pour les collectivités concernées».
Pourquoi ? Je comprends qu'on veuille inciter les collectivités locales à une réduction de leurs dépenses. Mais l'imposition brutale d'une baisse de 2% sans motivation particulière, uniformément, me semble inutilement brutal. Comment fonctionneront les collectivités aujourd'hui vertueuses, si on leur coupe l'herbe sous le pieds ?

«Transfert progressif à l’Etat des compétences relatives aux transports régionaux et à l’action économique».
Surtout pas ! Laisser la compétence économique au niveau local, ça marche. Je le vois ici : La Savoie est l'exemple même du dynamisme départemental créateur de richesses et d'emploi. Il ne faut pas casser ce qui marche !

«Suppression de la clause générale de compétence».

Pour toutes les collectivités locales ? Cela me semble risqué. Les communes fonctionnent sur ce modèle depuis 1884, et il faut bien réfléchir aux conséquences de cette suppression éventuelle !
Dans quel but supprimerait-on cette clause ? Fera-t-on une économie si le moindre petit problème non inscrit explicitement dans les compétence communales doit être traité par la préfecture qui en ignore les tenants et les aboutissants ? Que coutera le temps perdu en réunions pour que le Maire informe le Préfet, lui-même débordé et peu disponible ne pouvant pas traiter le problème dans un  délai raisonnable...

«Rétablissement du contrôle de légalité a priori de l’Etat sur les engagements de dépense supérieurs à un pourcentage du budget annuel de la collectivité territoriale qui sera défini par une loi».
 Je n'y suis pas favorable. Actuellement, ce contrôle existe puisque pour toute dépense au-delà d'un certain seuil il y a délibération du Conseil Municipal ou communautaire (donc contrôle de légalité) et/ou appel d'offre. Alourdir les procédures ne peut qu'augmenter le coût de l'action publique. Il y a toujours contrôle de légalité, puisque la Préfecture vise les délibérations du Conseil Municipal. Inutile d'en rajouter.

 «Arrêt de la transposition des directives de libéralisation des services publics marchands».
 Non ! Un service marchand n'est pas un service public !
 La distribution du courrier, l'électrification, les réseaux d'eau potable et d'assainissement méritent d'être des services publics. La vente de l'eau, de l'électricité, sont des produits marchands dont la mise en concurrence est naturelle.

«Contrôle intégral de la fixation des tarifs appliqués aux ménages et aux entreprises dans les secteurs stratégiques (énergie et transports notamment)».
Encore un dirigisme inquiétant. La situation actuelle d'EDF montre le danger d'une telle mesure. Que l'Entreprise publique soit obligée de faire intervenir la justice pour fixer ses tarifs en fonction de ses coûts, cela est assez surréaliste !

«Obligation d’assurer une parfaite continuité territoriale à prix raisonnable vers l’Outre-mer».

Démagogie ! Facile à dire, mais qui sera obligé à quoi ? Va-t-on imposer à Air-France de vendre ses sièges à perte ?

«Lutte contre les fraudes commerciales (falsification des normes de sécurité, environnementales, sociales) pour assurer une concurrence loyale».
Tout le monde le fait, même Hollande ! Ici, le FN n'amène rien de nouveau.

«Action au niveau des centrales d’achat pour rétablir un équilibre entre le commerce indépendant et la grande distribution. Les liens d’exclusivité entre centrales d’achat et grands distributeurs seront interdits
D'accord pour protéger les petits commerces et pour que l'État soit le garant de relations commerciales saines.
En revanche, les centrales d'achat sont, me semble-t-il, un outil de base de la grande distribution. Autant dire franchement qu'on veut tuer la grande distribution ! Je ne suis pas contre le fait de tuer la grande distribution, mais dans leur immense majorité, les Français l'apprécient et seraient malheureux de ne plus pouvoir faire toutes leurs courses en une seule fois.

«En cas d’extrême nécessité et de risque pour les dépôts des particuliers, nationalisation, même partielle et temporaire, des banques de dépôts en difficulté».
Je suis totalement contre. Protéger les clients contre le risque de faillite, c'est normal, mais pas de cette manière. L'État banquier, on l'a vu avec le Crédit Lyonnais, c'est la porte ouverte à tous les abus, puisqu'il n'y a plus aucun contre-pouvoir. Cela est donc dangereux mais également inutile : avec une telle promesse dans son programme, si le FN vient aux affaires, les banques établiront, sans attendre les problèmes, des montages juridiques empêchant l'État français de récupérer le pognon.

«Réorientation de la formation de nos jeunes en grandes écoles vers les métiers de l’entreprenariat et de l’industrie au détriment des métiers de la finance».
 Absurde. Ce n'est pas l'État qui a orienté les jeunes vers le commerce, ce sont les jeunes eux-même, à cause des salaires en chute libre dans les métiers de production. Le FN veut-il interdite aux jeunes de choisir leur voie ? Veut-il fermer des filières dont les débouchés sont réels ?

«Action déterminée de la France au niveau international pour une interdiction des produits dérivés spéculatifs et une taxe mondiale sur les transactions financières».
Comment définir un «produit dérivé spéculatif» ? Cette proposition me semble très démagogique.

Je m'arrête là. La prochaine fois, je parlerai de la Fonction Publique et de l'immigration.

Arrivé à ce stade, je ne voterai pas demain pour le FN, mais si l'occasion se présente, au sein d'une instance d'élus, je travaillerai avec les élus du FN comme je travaille aujourd'hui avec des élus du PS ou de l'UMP : sans aucune réserve à priori. Le FN a des prises de position démagogique ? Le PS et l'UMP aussi. Il est dirigiste ? moins que le PS sur certains points de vue. On verra pour le reste : le FN est-il raciste ? xénophobe ? dans quelques jours. Pour l'instant, je préfère couper mon bois, parler aux oiseaux, aux nuages et aux forêts, et même au ruisseau qui menace de déborder.


 Retour au sommaire