"Duel" sur France info, le samedi 26 juin matin , entre edwy plenel et alain genestar. Thème : Eric Woerth.

Comme d'habitude, ce "duel" est en fait un spectacle où deux personnes sont d'accord pour taper sur une troisième, qui n'est pas là pour se défendre. La troisième étant de préférence proche du gouvernement.

Alain Genestar ose nous dire, à propos du "système de défense" d'Eric Woerth : "en France on passe son temps à monter les uns contre les autres"

MAIS QUI "PASSE SON TEMPS A MONTER LES UNS CONTRE LES AUTRES" ? Dans cette affaire, certains ont imaginé que, peut-être, Eric Woerth aurait pu se rendre coupable de complaisance envers un fraudeur fiscal. Libre à eux de le croire. Libre à eux de saisir la justice.

Mais colporter cette "information" qui n'en est pas une, en mettant bout à bout les  différents éléments à l'origine de ce soupçon, laissant entendre de manière récurrente qu'Eric Woerth est coupable et que la démonstration de sa culpabilité n'est qu'une question de temps , C'EST DE LA CALOMNIE ! Et que dire de la présomption d'innocence ?

Cette calomnie qui devient l'outil principal de présentation de l'information sur les chaînes publiques devrait être bannie des méthodes de travail des journalistes. France info, en particulier, s'enfonce dans la médiocrité.

Mais France info a ses limites dans la calomnie. Si un hebdomadaire satirique accusait Ségolène Royal d'avoir dissimulé une partie de sa fortune au fisc,(voir sur le site de libé, en cliquant ici)  l'information ne serait pas relayée. Ouf, on respire !

Retour au sommaire