Affaire Fillon : Petit rappel

Dès le mois de janvier, j'écrivais :

«Tu vas voir que deux ou trois nouvelles "informations" vont encore surgir d'ici peu. C'est programmé et séquencé d'avance.»

J'étais encore optimiste. Voyant comment tournaient les choses, j''ai écrit le 1er mars :

 «Quatre nouvelles annonces en deux jours. Et soyez-en certains, ce n'est pas fini.»

Visiblement, tout est programmé et ça va durer jusqu'à la fin, c'est à dire jusqu'à l'élimination visée de François Fillon de ce processus électoral. 

Et pourtant, à ce jour, il n'y a que des soupçons, évoqués par des gens partisans, mais absolument aucun fondement sérieux sur ces accusations. Avec le recul, il y a une chose qui saute aux yeux : 

Une révélation par semaine, c'est le rythme des pseudo révélations. C'est du matraquage, ils ne permettront pas aux Français de réfléchir à la réalité ni au caractère immoral ou illégal de chacune : quant on pourrait commencer à en savoir un peu plus, une nouvelle "révélation" tombe !

Cela peut vous sembler exagéré ?

Rétablissons donc, pour commencer,  la chronologie des faits.

FJP

photo volée sur Justice au singulier

27 novembre 2016 Primaires de la droite. Fillon élu avec 2/3 des suffrages exprimés.

30 novembre 2016  Sur le Huffington post, Marisol Touraine affirme un certain nombre de mensonges concernant le candidat Fillon, comme « Concrètement, cela veut dire que seuls les soins liés aux maladies chroniques – cancer, diabète ou Alzheimer, par exemple – pourront être remboursés par la sécurité sociale. Pour tout le reste, les Français en seront de leur poche ou devront payer, plus cher, une assurance privée.» ou bien «Pour une femme enceinte suivie tout au long de sa grossesse, ce sera 544€ - et encore, au tarif sécu actuel !» . S'ensuit, dans la presse mais aussi sur internet, une campagne mensongère selon laquelle avec Fillon les prothèses dentaires et les lunettes ne seraient plus remboursées. (Cela étant faux ; ce qui a été évoqué, c'est juste de revoir la répartition entre la Sécu et les mutuelles, sur la base de négociations). Je ne détaille pas, ça a duré jusqu'à Noël.

24 janvier 2017 Sur le site «le vent se lève», titre : «les dépenses scandaleuses du couple Fillon». Avant même la publication par le canard, on y parle du «pénélopegate»

24 janvier Eliane Houlette, à la tête du Parquet National Financier (PNF), nommée par Christiane Taubira, appelle François Molins, procureur de Paris pour lui dire que l'affaire qui sera révélée le lendemain -mais dont la une est déjà visible sur le site du "canard enchaîné"- est dans le champs de compétence du Parquet National Financier.

25 janvier Le Canard titre en une : «les 600 000 € gagnés par Pénélope qui empoisonnent Fillon»

30 janvier F Fillon auditionné par les policiers du Groupe d'intervention Régional de Versailles

1er février Le Canard titre en une :  «l'addition flambe : 330 000 € de mieux pour Pénélope, 84000 € pour les enfants»

5 février J Michel Aphatie décrit sur son blog la démission de Fillon comme le «dernier service que nous sommes en droit d'attendre de lui».

5 février (date approximative) on accuse Fillon d'avoir des métayers (ce qui n'est ni illégal, ni de l'expoitation. Si je confie mon terrain à un agriculteur et lui demande de me payer sous forme d'une part de sa récolte, c'est du métayage. Ce n'est nullement une exploitation honteuse de la misère humaine !)

5 février (date approximative) Fillon est accusé de trafic de légion d'honneur.

legiondhoeeur

source : eglise catholique

6 février Le monde publie des pièces du dossier Fillon, couvertes par le secret de l'instruction.

6 février Conférence de presse de François Fillon pour remettre les pendules à l'heure.

8 février Le canard titre en une :  «les enquêteurs n'ont trouvé aucun indice matériel du travail de Pénélope mais la trace de ses indemnités de licenciement»

8 février (date approximative) Le PNF, n'ayant rien à dire, se fend d'un communiqué pour le faire savoir !

9 février A l'occasion d'une conférence de presse, les avocats de Fillon annoncent qu'ils portent plainte pour violation du secret de l'instruction. Rappel : «il n'y a pas d'avocat qui ont les pièces à ce stade, il n'y a pas de mise en examen, c'est donc la police ou le PNF qui vous communique les pièces».

15 février Le canard titre en une :  «Thierry Solère, le porte parole de Fillon, dans la nasse fiscale»

24 février ouverture d'une information judiciaire par le PNF

1er mars  Fillon annonce sa convocation pour le 15 mars en vue d'une mise en examen.

 

Francois-Fillon

source : Europe1.fr

 

8 mars : Le Canard annonce que Marc Ladreit de la Charrière aurait fait un prêt de 50 000 € à F Fillon en 2013.

14 mars : Fillon mis en examen

 16 mars : Selon les informations du Monde, le parquet national financier (PNF) a délivré, jeudi 16 mars, un réquisitoire supplétif pour « escroquerie aggravée, faux et usage de faux » aux juges d’instruction chargés de l’enquête sur les époux Fillon – Serge Tournaire, Aude Buresi et Stéphanie Tacheau –, ouverte pour « détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, complicité et recel de ces délits, trafic d’influence et manquement aux obligations déclaratives ».

20 mars : Marc Joulaud, ancien employeur de Pénélope Fillon (remplaçant de F Fillon à l'Assemblée) convoqué par la justice en vue d'une mise en examen

 21 mars «François Fillon essuie ce mardi les révélations du Canard Enchaîné, qui affirme que le député de Paris aurait touché, en deux fois, la somme de 50.000 dollars pour aider l'homme d'affaires libanais Fouad Makhzoumi, propriétaire de la société de pipeline Future Pipe Industries (FPI)» (Le figaro)

 

Quelques faits troublants

 

J Pierre Joyet, conseiller spécial de l'Elysée, celui qui a cherché à faire croire que Fillon avait voulu faire accélérer les procédures contre Sarkozy est aussi celui qui a fait nommer Ariane Amson comme conseillère justice de François Hollande, libérant ainsi une place de magistrat au Parquet National Financier (celui qui veut inculper Fillon). Et c'est François Hollande qui nomme le président du PNF.

Le procureur actuel du PNF, Eliane Houlette est une proche de Louis Nadal, magistrat très engagé à gauche (soutien déclaré de Martine Aubry pendant la primaire de gauche). Louis Nadal, personnage visiblement pas du tout neutre, a été nommé a la tête de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Jerôme Cahuzac, sous le coup d'accusation bien plus graves que François Fillon, est longtemps resté libre. Qui s'occupait de son affaire au sein du PNF ? Eliane Houlette.

"L’affaire Fillon, l’un des grands coups du Canard, tombe à pic : les ventes ont baissé à environ 400 000 exemplaires en 2015 contre 500 000 en 2010". (Source : Sud-ouest

Revue des deux mondes : Michel Crépu, ancien directeur de la revue des deux mondes, (celui qui accuse Pénélope Fillon de ne jamais avoir réellement travaillé à la revue) est faché avec son ancien actionnaire, Marc Ladreit de la Charrière (qui a demandé à Pénélope Fillon d'y travailler). Je suis convaincu que Monsieur Crépu a régulièrement refusé les contributions proposées par Pénélope Fillon. Est-ce parce qu'elle n'a rien écrit qu'elle a laissé aussi peu de trace ? ne serait-ce pas parce que Crépu a refusé les contributions pour lesquelles elle a été payée ?

Analyse

On reproche souvent à la justice sa lenteur. Il s'est passé moins de douze heures entre la "révélation" par le Canard de pratiques par ailleurs légales et l'autosaisie de l'affaire par le PNF. Je n'ai pas trouvé l'équivalent ailleurs. Il s'est passé trois mois et une semaine entre la révélation de l'affaire Cahuzac et l'ouverture d'un information judiciaire. Pour Fillon, il s'est passé un mois et quatre jours : près de trois fois plus rapide Il s'est passé trois mois et vingt-trois jours avant la mise en examen de Cahuzac. Pour Fillon, il aura suffit de un mois et dix-neuf jours : près de deux fois plus rapide.

Cet empressement de la «justice», commanditée ici par un magistrat dont la neutralié me semble douteuse, semble cohérent avec le beau séquencement des «révélations» qui n'en sont pas. Tout cela était programmé dès la victoire de Fillon aux primaires, et je suis conviancu que des séquences équivalentes étaient prêtes pour Juppé et Sarkozy. 

Je suis convaincu que les ordures -il y en a beaucoup dans le vie politique- se déchaînent contre Fillon justement parce qu'il est un homme honnête. On ne veut pas d'un honnête homme à la tête de la cour des miracles et toutes les saloperies, toutes les calomnies sont bonnes à prendre pour l'empêcher de représenter son électorat. Dans la sphère politique, les gens honnêtes -Rocard, Delors, De Villiers- se font toujours démollir par les magouilleurs qui agissent la main dans la main, indépendamment de leur parti d'origine. 

Car Fillon est le représentant reconnu de la droite d'aujourd'hui, contre l'avis de la machine LR. Plus pragmatique que Sarkozy, plus volontaire que Juppé, ayant déjà une stature internationale, il est exactement à l'image de ce que veulent les électeurs de droite. Pour les magouilleur de gauche, le démollir aujourd'hui, c'est le meilleur moyen d'empêcher que la droite, largement majoritaire dans l'électorat, n'arrive au deuxième tour des élections. Pour les magouilleur de droite, démollir Fillon est vital pour qu'ils puissent reprendre leurs petits arrangements entre amis.

C'est pourquoi, à mon petit niveau, modestement, je continuerai à me battre pour que «personne ne me vole mon vote» comme disent aujourd'hui certains de ses soutiens. Un seul homme porte aujourd'hui un projet crédible répondant à mes attentes. Il s'appelle François FILLON.

 

Retour au sommaire