Rappelons nous le rêve de Robert Schuman et des Pères de l'Europe : assurer une paix durable en proposant aux anciens belligérants de mettre en commun ce qui les avait divisés : le charbon et l'acier, sources de richesse essentielles du XXème siècle.

6659154-10045791

Robert Schumann, crédit photo : réussir ma vie .net

Ça a marché. Ça a marché parce que la mise en commun de ces richesses a permis d'en optimiser l'exploitation dans l'intérêt de tous. Ça a marché parce que, une fois l'idée acceptée, l'intérêt commun était dans la paix. Les peuples se sont rapprochés, les haines se sont émoussées.

Bien sûr, tout ne s'est pas réglé en quelques jours. Je me souviens que dans les années 90, alors que je m'enthousiasmais sur la réunification prochaine de l'Allemagne, certains amis criaient leur haine, persuadés que cette réunification sonnait un renouveau pour le nazisme. Mais dans sa majorité, le peuple de France et peuple d'Allemagne se regardent sans ressasser le passé.

 

"I have a dream". Israël, la Palestine, la Jordanie : trois peuples fragiles, parmi lesquels beaucoup vivent et attisent la haine  envers les autres.

Un problème commun à ces trois peuples : l'accès à l'eau. Et déjà aujourd'hui un projet commun de production d'énergie et de dessalement d'eau de mer. Et des négociations pour qu'Israel fournisse de l'eau douce à la Jordanie et à l'autorité palestinienne ! Et demain ?

Je rêve d'une "communauté économique de l'eau" une Water Economic Community qui rassemblerait les trois peuples, et j'aimerais dire les trois (ou les deux) états. (1). Qu'une autorité commune assure le développement des ressources en eau, en traitant chaque village, chaque ville, chaque hameau isolé, de la même manière, qu'il soit israelien, jordanien ou palestinien.

1313592-Mer_Morte

la mer morte, Bar Lut. Crédit photo : Larousse

Cette mise en commun démultiplierait l'efficacité des moyens disponibles : la richesse des Pays pétrolier amis de la Palestine, associé à la haute technologie des Israeliens dans un pays riche de ses capacités en énergie solaire devraient permettre un réel progrès et résoudre durablement la douloureuse question de l'eau.

Mais aussi et surtout, ce travail en commun, cette mise en commun de l'un des problèmes majeurs de la région devrait permettre aux uns et aux autres de mieux se connaître, de surmonter préjugés et ressentiments pour bâtir enfin une paix durable.

 

Mahmoud_Abbas_2011   images

Chrétien, je prie depuis longtemps pour cette réconciliation. Il est temps d'agir ! Puisse notre bon Pape démarrer un chemin de Paix !

papa-francesco

Le Pape François, premier du nom. Crédit photo  : le Vatican

 

 

 

Retour au sommaire

(1) Je n'entrerai pas dans le débat : pour les uns, les Palestiniens ont déjà un état : la Jordanie, ex Transjordanie, dépouillée de ses territoires de l'est par la création de l'État d'Israël en 1947. Pour d'autres, cette solution jordanienne n'est plus à l'ordre du jour.