Le discours d'investiture de François Hollande m'a bien plu. Rassembleur, avec un certain panache, une "force tranquille" plutôt rassurante.

 

Je n'oublie pas ses promesses, désastreuses à mes yeux : favoriser encore plus l'enseignement public alors que l'enseignement privé a perdu, en proportion, plus de postes que l'enseignement public tout en gagnant des élèves, mettre en place une fiscalité désatreuse pour les entreprises et donc à long terme pour l'emploi et pour les finances publiques, destruction de ce qui reste de la famille....

 

Je ne deviendrai pas un de ses partisans. Mais le bonhomme a quand même une certaine classe. Il fallait le dire.

 Retour au sommaire