Nous vivons une époque formidable. Nous pouvons, presqu'en temps réel, observer le Soleil, grâce au satellite SOHO.

A l'adresse http://sohowww.nascom.nasa.gov/home.html, vous avez accès aux images très récentes ou anciennes du Soleil.

 

Si vous vous intéressez aux tâches solaires, vous pourrez constater qu'après une période d'activité relativement courte (1999 ou 2000 jusqu'à janvier 2003) les tâches solaires étaient moyennement abondantes, autour de 15. En janvier 2004, il n'y en avait plus que 6 , comme en janvier 2005. En janvier 2006, plus que 2, et jusqu'à août 2010 inclus, on est resté aux environs de 2 (0 en janvier 2008, en juillet 2008 et janvier 2009)

Nota : je ne compte pas avec la méthode actuelle, qui donne d'office 10 taches pour un groupement, mais en essayant de compter les taches telles q'elles seraient comptées du sol avec des moyens rudimentaires, histoire de rester dans la continuité des premières observations. Ce qui compte, ce n'est pas le nombre, c'est son évolution au cours du temps)

Quatre ans quasiment sans aucune tache solaire, il paraît que c'est rare. A l'adresse http://sciences.e-noria.fr/sites/sciences/IMG/gif/butterfly2_SITE.gif, il apparaît clairement que cela n'a jamais eu lieu dans le dernier siècle.

Les spécialistes n'y comprennent rien, le Soleil déjoue toutes leurs prévisions Ils avaient annoncé le redémarrage pour 2006. En 2007, ils ont dû revoir leurs prévisions mais se sont à nouveau trompés (exemple de prévision NOAA) :

__cycle_solaire_24_previsions_noaa

Sur cette prévision, en 2011, on devrait être près du maximum. Au 29 janvier, on est à zéro.

Une nette corrélation a été établie entre les taches solaires et la température terrestre (voir : Elisabeth ribes et Gérard Thuillier, Histoire Solaire et climatique, aux éditions Belin). L'absence de tache solaire me semble à rapprocher avec la faiblesse des deux derniers étés, la longueur de l'hiver 2009/2010 et le démarrage froidement impressionnant de l'hiver 2010/2011.

2011_01_27_JPB_US

New York, 102ème rue, 27 janvier 2011

photo Jean-Paul Buffon

En septembre 2011, 4 taches solaires. Peut-être un redémarrage ? Wait and see.

Au 12 octobre, il semblerait qu'on soit redescendu à 2.... Le max sur le mois d'octobre est peut-être à 5. (en fait on ne voit que la moitié du Soleil, comme il tourne sur lui-même en 27 jours environ, les taches qui passent derrière ont le temps de disparaître : 5 est un maximum supposant que les taches passées derrière n'ont pas disparu, ce qu'on n'a pas confirmé  13 ou 14 jours après, soit en novembre)

29 janvier 2011, on est retombé à 0 ! Et si nous avons eu une bouffée exceptionnelle de rayons X, la moyenne reste très en deçà d'une activité normale...

Retour au sommaire