Par La rédaction du Post    
le 20/02/2010 à 10:18           
Ali Soumaré,tête de liste PS aux régionales dans le Val-d'Oise, riposte après que l'UMP l'a accusé d'être un "délinquant multirécidiviste".

Selon son avocat :
"M. Ali Soumaré s'élève contre les assertions de responsables de l'UMP du département du Val-d'Oise le présentant comme un délinquant multirécidiviste, propos qui portent gravement atteinte à son honneur et à sa considération"

La manœuvre politicienne de la part de l'UMP est probable et l'UMP ne sort pas grandie de cette affaire.

Le PS non plus, qui condamne un peu rapidement car, selon l'Express :

"Contacté par LEXPRESS.fr, Francis Delattre nous a fait parvenir la copie d'un jugement daté du 13 octobre 2009 du tribunal de grande instance de Pontoise. Dans une affaire de rebellion à agents de la force publique, Ali Soumaré y avait été condamné à deux mois de prison ferme, "compte tenu des condamnations déjà prononcées"."

Toujours sur le Post :  Ali Soumaré " reconnaît le "vol aggravé" datant de 1999. Il y a "prescription" indique-t-il au Post" mais "Pour cette affaire de rébellion datée d'octobre, nous avons découvert cette condamnation par ces deux maires UMP,(...), et avons fait appel ce matin", explique l'avocat, qui nie les trois autres accusations.", donc le vol aggravé !

En quoi le rappel de faits établis porte-t-il atteinte à l'auteur de ces faits ? Je suis prêt, de mon côté, à voter pour un ancien délinquant qui reconnaît et regrette ses erreurs du passé.
Là, la négation initiale, par son auteur d'un fait établi est choquante. La manœuvre de dissimulation maladroite mise en lumière par la discordance entre les propos d'Ali Soumaré et ceux de son avocat renforce le doute quant à leur honnêteté.
sources :

L'express
Le post
Retour au sommaire